Laissez-vous submerger par Le Doute de S.K. Tremayne

 Le Doute de SK Tremayne

Après la mort de leur fille Lydia, Angus et Sarah décident de repartir à zéro et d’emménager dans la maison que leur a légué la grand-mère d’Angus,  un cottage à l’abandon sur la petite île écossaise de Toran, au large de Skye.

Depuis que sa sœur jumelle est morte, Kristie leur fille survivante se comporte de manière très étrange. La fillette fini par affirmer à ses parents qu’elle est Lydia et que c’est en réalité Kristie qui est morte.

Se serait-ils trompés, incapables de différencier les deux jumelles ?  Le doute s’installe.

Maman? Pourquoi tu m’appelles tout le temps Kirstie?

Cette île isolée en proie aux caprices d’une nature sauvage et indomptée va être le décor d’un angoissant huis-clos. Dès leur arrivée, l’atmosphère s’y fait lourde et inquiétante. Hantée par la culpabilité, Sarah a totalement occulté de sa mémoire les événements qui se sont produits la nuit où sa fille a trouvé la mort. Mais maintenant qu’elle est en proie au doute, elle essaie désespérément de reconstituer le puzzle de sa disparition. Lydia a toujours été sa préférée, intérieurement elle voudrait croire que c’est elle qui est toujours en vie.

Mais suite à cette révélation, le comportement de la fillette loin de s’améliorer se fait de plus en plus inquiétant. Elle semble être continuellement accompagnée d’une la présence fantomatique d’une jumelle qu’elle est seule à voir. Imaginez-vous un peu dans un vieux cottage, coupé du monde par la marée, vous fouillez dans une penderie et vous sentez l’étreinte glacée de la petite main de votre fille décédée! Ce thriller psychologique joue habilement sur nos peurs irrationnels pour nous tirer quelques frissons.  Alors phénomène paranormal ou expression d’une culpabilité latente? A vous d’en décider.

Le suspens va crescendo et nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. On se laisse mené en bateau par les nombreuses fausses-pistes, sans deviner une seconde l’incroyable vérité et le dénouement qui nous attend.

J’ai transformé en mensonges acceptables une réalité trop intolérable.

Mon avis sur le second roman de l’auteur, La Menace.

Le Doute de SK Tremayne

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. marionreadingbooks dit :

    Je l’ai lu et j’avais beaucoup aimé !

    Aimé par 1 personne

  2. mangoandshamallow dit :

    Je n’ai malheureusement pas été aussi enthousiaste que toi car je me suis bien ennuyée tout au long de ma lecture. Qui de Kirstie ou de Lydia a survécu à l’accident ? L’auteur tourne en boucle avec cette question qui reste l’élément central (je dirais même le seul) de l’intrigue. J’ai rapidement su y répondre et le dénouement final, quoique cohérent, ne m’a pas surpris outre mesure. J’ai été agacée que Sarah voit des fantômes partout (le coup du miroir sent le réchauffé) et que dire sur cet épilogue qui résout des problèmes gravissimes en un coup de baguette magique … La déception était au rendez-vous avec ce roman et j’espère vraiment que S.K Tremayne a fait mieux par la suite.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te déconseille La menace son second roman alors ^^ autant l’atmosphère de l’ile m’a séduite ici c’est tout le charme du roman, autant les mines je n’ai pas du tout été convaincue, je me suis clairement ennuyée, l’intrigue etait trop previsible, ca joue toujours sur la même question le personne est-il fou ou voit-il des fantomes sans jamais y répondre, mais pour le coup ca sent le rechauffé, un mix entre Le doute et Rebecca.

      Aimé par 2 people

      1. mangoandshamallow dit :

        Il est vrai que l’auteur a réussi à retranscrire l’atmosphère oppressante de l’île et c’est d’ailleurs la seule qualité que je trouve au récit. Je vais suivre ton conseil et soigneusement éviter son deuxième roman, surtout si l’auteur continue inlassablement de tourner en rond. Une fois m’a suffi …

        Aimé par 1 personne

  3. labiblidonee dit :

    Jusqu’ici je pensais que cette histoire de jumelles n’allait pas me convaincre, trop attendue, trop classique.
    Et puis j’ai lu ton article et là j’ai vraiment cru que j’allais le lire, parce que j’aime les huis clos oppressants et que ton résumé m’a fait immédiatement penser à l’atmosphère de Kasischke dans « Esprit d’hiver » avec ce doute et ce surnaturel qui rôde…
    Mais ensuite j’ai lu le commentaire d’une de tes lectrices et là… le doute… s’est réinstallé : Si on s’ennuie j’ai d’autres livres à lire…
    Alors lirais-je ? lirais-je pas ? le doute subsiste !

    Aimé par 1 personne

    1. En faite tout le mystère ce n’est pas vraiment de savoir qui est qui, mais plutôt pourquoi? Et là je dois dire que l’explication est assez tiré par les cheveux, donc dur de la deviner. Sinon c’est une question d’atmosphère comme pour la fille d’avant, moi je ne me suis pas ennuyée, j’aime beaucoup ce genre de décor, le huis-clos, je m’imagine là bas sans problème dans ce petit cottage coupé du monde. Par contre, je n’ai pas du tout adhéré au second roman de l’auteur La Menace qui se passe dans un grand domaine près des mines en Cornouailles.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s