Sisters, la relation fusionnelle et destructrice de deux sœurs ennemies

Sisters de Michelle Adams

Irène avait trois ans quand ses parents l’ont envoyer vivre chez sa tante. Sa sœur ainée, Eléonore « El », ils l’ont gardée auprès d’eux dans la riche demeure familiale. Adolescente complexée par un handicap à la hanche, Irène est heureuse que sa sœur la retrouve quelques années plus tard. Mais elle réalise très vite que sous son allure rebelle et décomplexée, El est une jeune femme malveillante et manipulatrice, prête à tout pour parvenir à ses fins. Irène finit par couper les ponts pour s’éloigner de son influence toxique, même si elle le sait, elle ne pourra jamais réellement se passer de sa présence.

Mais quelques années plus tard, le téléphone sonne en pleine nuit. El l’a retrouvée. Elle lui annonce sans la moindre émotion que leur mère est morte et l’implore d’assister aux funérailles. Irène voit dans cette invitation l’occasion rêvée de découvrir pourquoi ses parents l’ont abandonné. Mais la vérité est bien pire que tout ce qu’elle a bien pu imaginer.

Plus qu’un thriller, Michelle Adams nous livre ici un drame familial centrée sur une relation malsaine, fusionnelle et destructrice entre deux sœurs ennemies. Loin des clichés, elle a su insuffler à ses personnages une grande richesse psychologique.

Le séjour d’Irène au domaine familial est ponctué de flashbacks, de son enfance, son adolescence, ses retrouvailles avec sa sœur. Le véritable visage d’El se dessine, peu à peu elle s’éloigne de la grande sœur rebelle et charismatique pour devenir une dangereuse manipulatrice qui prend un malin plaisir à faire mal aux autres, affirmant ainsi sa supériorité.

Dès le début, les raisons de l’abandon d’Irène sont transparents: ses parents cherchaient à la protéger de sa sœur, mentalement instable. Mais il y a plus… ils cachaient un terrible secret qu’Irène va tout faire pour déterrer, après avoir été une fois de plus la victime d’une odieuse manipulation de sa sœur.

On suit avec un intérêt grandissant sa quête de vérité jusqu’au retournement de situation final. Une révélation surprenante, mais dont la mise en scène manque de grandiose à mon goût. Quant au dénouement, il nous laisse sur notre faim, avec son lot de questions sans réponses.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s